Et si on devenait tous un peu plus responsable grâce à l’indice de réparabilité…Comment ? En optant pour des produits plus résistants et facilement réparable ♻️✊

Indice de réparabilité : présentation

C’est l’un des objectifs de la loi anti-gaspillage qui a été promue le 11 février 2020 au journal officiel. Tu connais certainement l’étiquette énergie, elle consiste à communiquer les performances énergétiques d’un produit, afin de mettre en avant son impact sur l’environnement et faciliter le choix des consommateurs. Eh bien l’indice de réparabilité, ça y ressemble fortement !

Indice de réparabilité smartphones

Mais au lieu de t’informer sur les performances énergétiques d’un produit, cet indice va te dire si un produit est facilement réparable ou si tu perdras la tête avant d’avoir réussi à le réparer ou de le faire réparer.

Une note de réparabilité allant de 0 à 10

L’indice de réparabilité devrait apparaître à partir du 1er janvier 2021 et deviendra rapidement obligatoire. Il sera apposé directement sur le produit ou bien son emballage. Pour les produits proposés sur internet, il sera présent sur « la fiche produit ». Tu ne pourras pas le manquer ! Au départ il ne concernera pas tous les appareils électroniques, 5 catégories de produits « pilotes » seront concernées :

  • Les lave-linges
  • Les téléviseurs
  • Les smartphones
  • Les ordinateurs portables
  • Les tondeuses à gazon.

Tu l’auras compris l’objectif à terme est qu’il soit étendu à de nombreuses autres catégories, mais début 2021 nous serons seulement à une phase d’expérimentation.

À savoir : Seulement 40% des pannes des produits électrique et électroniques donnent lieu à une réparation en France selon une étude de L’Ademe

En d’autres termes 60% des produits électriques et électroniques deviennent des DEEE à la moindre panne. (Si tu veux en savoir plus sur les DEEE c’est par ici ! 😉)

Mais comment sera attribué la note de réparabilité ?

L’indice de réparabilité sera calculé en fonction de 5 critères et 10 sous critères :

  1. La documentation : il prendra en compte la disponibilité de celle-ci et son contenu (mode d’emplois, explication, conseils …)
  2. La démontabilité / remontabilité : La facilité de montage et démontage sera prise en compte ainsi que les outils nécessaires pour la réparation.
  3. La disponibilité des pièces détachées : Plus les pièces seront faciles à se procurer avec un délai de livraison rapide, plus le produit aura une bonne note sur ce critère.
  4. Le prix : Il s’agira du ratio prix de la pièce la plus chère sur le prix du produit neuf. En d’autres termes, plus le prix de la pièce la plus chère sera proche du produit neuf, plus la note sera basse.
  5. Critères spécifiques : afin qu’un smartphone ne soit pas entièrement noté selon les mêmes critères qu’une tondeuse à gazon, logique non ?

Tableau indice de réparabilité

Indice de réparabilité : quels impacts sur les entreprises ?

L’objectif de l’indice de réparabilité n’est pas seulement de communiquer sur l’aisance ou non de réparer un objet, c’est un premier outil pour lutter contre l’obsolescence programmée ! Mais il a surtout pour vocation de

Discipliner les acteurs de marché et de les inciter à rechercher eux-mêmes la meilleure notation.

Quels impacts sur mes achats ?

Actuellement, seulement 40% des pannes d’équipements électriques et électroniques donnent lieu à une réparation.L’objectif de l’Etat est de faire passer ce chiffre à 60% d’ici 2026 !

Selon un sondage réalisé par Toluna, plus de 50% des français serait désireux de réparer ou revendre un de leurs biens plutôt que de le jeter.

En donnant la possibilité de réparer nos produits, l’Etat offre la possibilité de limiter la surconsommation qui nous le savons tous, impacte fortement sur l’environnement. C’est un pas de plus vers l’économie circulaire ! ✊

Tu l’auras compris… l’indice de réparabilité a pour objectif de rendre les produits plus résistants, plus facile à réparer et tout cela afin de préserver notre environnement ! C’est un petit pas pour la planète 🌍… mais un grand pas pour le reconditionné !